L’assurance-vie : un outil performant de gestion patrimoniale

assurance-vie

Contacter un conseiller fiscal ?

Décrivez ci-dessous votre projet, vous serez recontacté par un professionnel du secteur …

L’assurance-vie reste, encore aujourd’hui, un outil performant pour développer son patrimoine. Bien évidemment, l’utilité de ce contrat d’épargne ne s’arrête pas là ! Protection des proches, reconstitution d’épargne traditionnelle, préparation de la retraite, protection en cas de décès, l’assurance-vie multisupport s’inscrit parfaitement dans une gestion patrimoniale globale de diversification des actifs.

Dans sa forme la plus proche, de ce que l’on connaît actuellement, l’assurance-vie est attribuée à un financier italien, Lorenzo Tonti, en 1652. L’objectif : la création d’une épargne sous forme d’associations collectives d’épargnants avec pour objectif de faire fructifier les cotisations. La tontine, qui s’apparente à un contrat d’assurance-vie, tient son nom de ce banquier napolitain.

Un multisupport pour de la diversification

Difficile d’inscrire un rendement moyen d’un contrat d’assurance-vie, car, aujourd’hui, la plupart sont libellés avec des unités de compte (UC). La multitude de supports d’investissements possibles sur les contrats multisupport ne permettent donc pas d’affirmer une baisse ou une hausse des rendements de l’assurance-vie. Ainsi, les performances d’un contrat à un autre, parfois même au sein d’un organisme commun, peuvent être bien différentes.

Cette enveloppe multisupport permet une diversification du placement des actifs avec une gestion qui peut être à la fois sécurisée, dynamique, avec des projections de rendement moyen ou élevé. Tout est fait pour que ce contrat s’adapte avec la propension de l’épargnant à prendre des risques ou non sur les marchés financiers.

L’épargnant va attribuer une part de sa prime sur un fonds en euros, qui constitue la part de l’épargne sécurisée, et l’autre partie en unités de compte. Les UC vont regrouper des fonds en actions, des fonds diversifiés, des fonds monétaires, des fonds verts ou environnementaux, des fonds immobiliers… La multitude de supports permet une diversification optimale afin d’obtenir le meilleur rapport rendement à risque mesuré.  

Des avantages fiscaux exceptionnels

Bien évidemment, un des avantages de l’assurance-vie est son “rendement”. En effet, la capitalisation sur ce type de contrat devrait être plus bénéfique que sur de l’épargne traditionnelle. D’ailleurs, sur le sujet, le Livret A, qualifié de placement préféré des Français devrait augmenter au 1er février 2022 pour passer de 0,5 % à 0,8 %. (Pour info, le taux d’intérêt moyen du fonds en euros d’un multisupport s’affiche à 0,90 %).

Alors pourquoi les Français montrent un tel attrait pour les assurances-vie ? Pour les avantages fiscaux qui y sont rattachés !

Le retrait d’un contrat d’assurance-vie, intervenant 8 ans après son ouverture, est soumis à un PFU – Prélèvement Forfaitaire Unique de 7,5 % (pour les sommes inférieures à 150.000 €). Par contre, un retrait qui intervient avant le délai des 8 ans est soumis à un PFU de 12,8 %.

L’avantage, le plus probant, en matière de fiscalité intervient sur les droits de succession. Le conjoint ou partenaire de PACS percevra l’épargne capitalisée hors droits de succession. Les autres bénéficiaires bénéficient d’un abattement de 152.500 € pour les virements effectués avant 70 ans.

Important

Les informations présentées sur ce site doivent être interprétées avec prudence. Seul un conseiller fiscal habilité (expert comptable ou autre professionnel certifié) pourra vous conseiller efficacement selon votre situation personnelle.

Catégories

*Champs obligatoires
**Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité, et acceptez de recevoir des informations relatives à notre société.